44104959 10213945611809027 3537574552362024960 n

Présentation

Viva PTB+ !

2Viva PTB+ n'est pas une ASBL.

C'est une idée et un site internet.

C'est une association de fait dès le moment où je ne suis plus seul à en assumer la gestion.

Ce n'est pas et ne sera pas une officine du PTB ou d'une organisation dépendant de ce parti.

Les membres et dirigeants du PTB y sont les bienvenus en commentaires et bien sûr pour consulter le site.

Pour éviter les "trolls" et autres pinailleurs, je me réserve le droit de modérer moi-même les commentaires, si un jour nous sommes très nombreux, une équipe de modérateur(trice)s sera mise en place.

Devenir membre du site n'engage à rien d'autre qu'à voter aux scrutins belges en 2018 et 2019 en faveur des listes du PTB ou en composantes avec ce parti et encore, malgré cet engagement, le vote est quand même secret ! Et puis, même si vous ne votez pas pour d'autres raisons, les vôtres, je les respecte.

Ici, il n'y a pas de cotisations, pas de cartes de membre, pas de réunions, pas de statuts... 

Les personnes qui souhaitent correspondre avec moi au sujet du contenu du site, de sa philosophie, de son style et qui ne désirent pas que leurs propos soient lisibles sur les commentaires et autres forums du site peuvent me contacter via mon mail privé déjà connu par nombre d'ami(e)s :

Jacques CHEVALIER chevaljak@mail.be

Je sais c'est un pari assez fou et ce n'est pas sûr du tout que mon initiative plaira. Qui ne tente rien n'a rien ! Je joue au Lotto depuis trente ans sans jamais avoir gagné le pactole, une seule fois 751 euros il y a 7 ans, c'est tout dire, j'y joue encore, l'espoir fait vivre même si je crois de plus en plus que là aussi les dés sont pipés.

Cela me fait quand même plaisir de voir quelques personnes me rejoindre (8 déjà au 17 décembre 2017 !) au moins soutenir mon initiative qui, je m'empresse de le dire, ne m'empéchera pas de continuer mes diverses militances très activement tout en ayant une vie personnelle et familiale complète.

Même si certains me considèrent comme un vieil ermite grincheux au fond de sa forêt  (vous savez cette forêt dissimulée par la carrure de Raoul... juste pour voir si vous avez lu le texte en première page du site...), même si ma patte gauche mal soignée fatigue ma patte droite et si j'ai des difficultés pour prendre le bus pour me rendre à Liège, je reste un militant avec le soutien de mes proches.

 

texte actualisé le 17 décembre 2017

 

Ce que vous lisez ici et sur une bonne partie du site risque de passer dans une nouvelle rubrique (parce que je n'aime pas jeter) dans des pages "archives" c'est que ce site pourrait bientôt changer de nom et de philosophie, il pourrait devenir VivaPTB ! avec PTB signifiant autre chose que "Parti du Travail de Belgique", je pense à "Presque Très Bien" qui était l'appréciation de mes instit's à l'école primaire pour me dire que je pouvais mieux faire. Le nouveau titre pourrait être aussi "Pommes de Terre Bintje" le site qui à la frite !

Actualisation du 19 juiillet 2018

Texte initial de présentation du site

Original ce titre !

Tout le monde sait en Belgique que le PTB est un parti politique qualifié d'extrême-gauche, communiste, qui n'arrête pas de monter dans les sondages au point de dépasser un parti "classique" comme le CDH par exemple.

Plusieurs analystes décrivent ce parti comme étant "stalinien", dirigé par un chef emblématique qui "passe bien à la TV", un de ses deux députés fédéraux élus sous le sigle PTB-GO (Parti du Travail de Belgique - Gauche d'Ouverture).

Certains voient en ce parti une nébuleuse crypto-dictatoriale à la limite une secte !

Ah... son histoire est très difficile à comprendre et même si le parti a ravalé plusieurs fois sa façade il reste marqué par les erreurs et errements de son passé, certains allant même jusqu'à dire que rien n'a changé et que Raoul Hedebouw, son gourou, est l'arbre qui cache la forêt.

C'est vrai que le PTB ne serait pas devenu si populaire (et non populiste) sans la présence à sa barre de ce "grand timonier" (pour rappeler un bout d'Histoire du XXème siècle) qu'est Raoul Hedebouw, fils d'Hubert et de Paula, militants de la première heure en Flandre pour AMADA du temps où les "Maos "du futur PTB s'opposaient, parfois physiquement - dans les manifestations contre les missiles par exemple - aux "stals moscoutaires" du PCB (dont j'étais) devenu le PC et actuellement une composante en "+", en GO, ou en travers du PTB !

Le PTB avec ses alliés de GO : PC, LCR et quelques petits partis et groupuscules ainsi que 140 personnalités et militants syndicaux, associatifs, résistants, non cartés signataires de l'appel Gauche d'Ouverture avec le PTB, liste jamais communiquée in extenso ni sur le site du PTB, ni ailleurs, où on n'y a jamais vu, par exemple, le nom de Jacques Chevalier figurant pourtant parmi les premiers signataires à la publication de l'existence de GO.

Ce GO que les militants du PTB, en pleine campagne électorale lors d'une manif "sociale" à Bruxelles transformèrent en "go !" pour en faire un slogan et tenter de faire oublier la composante Gauche d'Ouverture VOIR MA VIDEO. Ce GO qui permit au PTB à Charleroi de gagner le strapontin du député Marco Van Hees rien que par un simple calcul de reprise des voix du PC et de la LCR ne se présentant plus en tant que tels.

Ce GO qui fut mis bien vite aux oubliettes mais figure encore aux tablettes des parlements où les élus sont bel et bien ceux du PTB-GO!.

Il y a eu aussi le PTB+ aux communales et provinciales de 2012 où le "+" provenait essentiellement du PC (Parti Communiste)

Depuis leurs "victoires" à la Chambre et dans les Parlements Wallons et Bruxellois, mais aussi en Province de Liège, les PTbistes ne sont pas inactifs et certains de leurs parlementaires sont même fort actifs, c'est carton plein à la Chambre 66% pour Raoul, 33 % pour Marco, ce l'est moins au Parlement Wallon où on connait la faconde de Frédéric Gillot mais on ignore à quoi peut ressembler le timbre de voix de Rudy Warnier tandis qu'à Bruxelles, où il y a quatre élus, à l'exception d'un ou deux articles sur leur travail reproduits sur le site du PTB, on ne peut pas dire qu'on sait ce qu'ils font et qui ils(et elles) sont et c'est bien dommage.

Si le 1er mai 2017 Raoul avait été poignardé à mort, le PTB aurait gagné un martyr mais aurait perdu son potentiel en voix, qu'elles soient déjà acquises ou en prédiction de sondages. Le succès du PTB est fragile, il lui manque fort de "seconds couteaux", de réservistes et on n'est plus du temps où dans certains pays modèles des sosies gouvernaient quand les "leaders" se mouraient lentement à l'abri des regards. Grâce à l'autre magie qu'est Internet, Raoul est suivi à la trace, et il en profite, le bougre !

Mais les autres... Germain, le "porte-parole" Carolo est peu visible, audible, plus rarement invité par les médias, et si le "vrai" le Président du PTB-PVDA passe bien dans les médias, mais pas souvent... c'est un peu le vide pour le reste, et l'on y voit très peu de femmes, trop peu, c'est quelque chose que ce parti doit corriger au plus vite, autant qu'il doit former à la communication verbale et média un plus grand nombre de militant(e)s !

Et puis voila que, fin septembre...début octobre, à Oupeye, un peu comme une révolution, nait ce site, fruit d'une longue gestation dans la tête et les pensées d'un homme qui n'est pas membre du PTB mais qui depuis les élections fédérales de 2014 s'est mis à voter PTB-GO...

Jacques Chevalier, militant au Parti Communiste (PC, ex PCB) durant une trentaine d'années, membre éphémère du PS en 2006, membre du Mouvement de Gauche dès sa création en mai 2012 jusqu'à son exclusion en mars 2013 et depuis n'étant plus carté politiquement, devenu un citoyen libre résistant !

Son idée, mon idée, pourquoi parler à la troisième personne ?

Le rassemblement de toute la gauche résolument anticapitaliste, cela va des socialistes aux communistes en passant par les écologistes sans oublier les citoyens qui, comme moi, ne veulent plus être embrigadés dans des structures des partis.

TINA : Il n'y a pas d'alternative ! Si la gauche radicale veut passer elle doit être unie à tous les scrutins. Diviser pour mieux régner dit-on, j'ajouterai : se diviser pour subsister, vouloir faire croire qu'on existe encore et avoir l'air de s'opposer, cela n'a que trop duré ! Cela me rappelle au début de ce millénaire une lettre honteuse nous demandant de démissionner de notre Parti, le PC, parce que nous avions osé écrire que le PC ne devait plus se présenter seul aux élections, lettre téçue par votre serviteur mais aussi Marcel Levaux, Francis Theunissen, Christian Remacle, Jules Pirlot et quelques autres militants très actifs du PC. Notre parti continuant son suicide, perdant ses membres et ses ressources pour les illusions de certains.

Pour les prochaines élections mon choix est clairement défini, je voterai (et appellerai à voter) pour les listes du PTB En espérant que celui-ci s'ouvre à d'autres sur ses listes, que ce soient des partis, le secteur syndical, l'associatif ou encore - et surtout - des citoyens.

Dyn005 original 842 440 pjpeg 2666480 e2de079eb6843d4d0d284053997151de

Plus j'y pense plus je me dis que l'expérience PTB+ devrait être à nouveau de mise mais avec tous les partis et tous les citoyens voulant aider le PTB à emporter le combat contre la politique droitière qui sévit depuis de trop longues décénnies dans notre pays, sans pour autant que ces partis et ces gens soient - ou se sentent obligés d'être - membres du PTB.

Pour ma part je ne proposerai pas au PTB ma candidature pour les scrutins, j'ai 64 ans, place aux jeunes ! Mais si on me le demande pensant que je peux apporter des  voix au PTB, être utile, j'accepterai - à condition d'être dans ce que l'on appelle en politique : le "ventre mou" de la liste, non élligible.

Ce site que j'offre à tout le monde sera au fil du temps et des campagnes électorales le reflet de mes pensées, de mes attentes, de mes colères, de mes espérances en un succès des listes du PTB. J'aimerais aussi qu'il serve de lieu de convergence d'ami(e)s qui - comme moi - ne sont pas membres du PTB mais qui aspirent à son succès et sont prêts à traduire leurs intentions virtuelles dans le concret ! Le site est ouvert aussi aux ami(e)s du PTB bien sûr !

Voila, j'espère que ce site sera lu, qu'il aura des membres, que son forum et autres lieux de discussions seront bien fournis, je ne suis, aujourd'hui, plus seul à beugler dans le désert : le site compte 9 membres dont 4 femmes (au 3 janvier 2018) ! 

Visitez le site souvent, il est actualisé chaque jour, partagez son adresse vers vos amis, via les réseaux sociaux, aidons à faire avancer le schmilblick ! Vous y trouverez une revue de presse mais aussi aussi - par exemple - une banque d'images utiles pour les webmestres et autres personnes intéressées pour populariser les tèmes de combat du PTB. Il y a aussi une rubrique avec des textes repris via des pages publiques Facebook des élus et militants du PTB, au total une fameuse banque de données en utilitaires variés !

Ce site (me) coûte de l'argent, c'est moi qui en assume le paiement de départ tout en espérant quelque(s) soutien(s) dans l'avenir pour garantir son existence et améliorer ses services, j'ai donc payé 45 euros pour la formule PRO qui me permet, pour une année, d'installer un espace pour les membres (du site) et me garantit un nombre illimité de pages et plein d'autres possibilités techniques, j'ai aussi payé 35 euros pour la location un an d'un nom de domaine : www.vivaptb.be !

Ecrit le 29 septembre 2017, actualisé le 3 janvier 2018, à Houtain-Saint-Siméon. (Oupeye)

Jacques Chevalier

PS (post-scriptum) : et en prime un peu de musique cliquez sur Mon père était tellement de gauche une chanson des Fatals Picards que mon fils Pierre m'avait dédicacée pour un de mes anniversaires sur Facebook.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/09/2018