44104959 10213945611809027 3537574552362024960 n

Paradis fiscaux

Sur la page de Marco Van Hees le 9 novembre 2017

QUAND JE ME FAIS HUER PAR LA DROITE À LA CHAMBRE…
… je me dis que j'ai touché un point sensible. Aujourd'hui, j'avais adressé une question au Premier ministre sur les Paradise Papers et ses implications en Belgique. Le courageux Charles Michel a envoyé le ministre des Finances répondre à sa place. La suite dira pourquoi…

J'ai d'abord dénoncé l'affaire même, cette nouvelle méga-fuite de millions de documents qui montrent comment les grandes fortunes et les multinationales utilisent les paradis fiscaux pour ne pas payer d'impôts. Que fait le gouvernement ? Rien. Pire que rien : Van Overtveldt bloque les maigres avancées au niveau européen. Que font les députés de droite ? Rien. Pire que rien : ils ont saboté la commission Panama Papers en jetant toutes les recommandations un peu ambitieuses. Là, ça criait déjà fort dans les rangs de droite.

Mais le brouhaha est encore sérieusement monté quand j'ai évoqué une particularité belge des Paradise Papers. L’État belge est lui-même actionnaire d'une société off-shore aux Îles vierges britanniques, via la société publique SBI. Incroyable ! Mais encore plus incroyable : l'État ne possède que 4 % du capital. Le principal actionnaire (et donc bénéficiaire), c'est AvH, le groupe du milliardaire belge Luc Bertrand. Et la fille de Luc Bertrand, elle-même administratrice d'AvH, est… la cheffe de cabinet de Didier Reynders. Quant au président de SBI, c'est Jean-Claude Fontinoy, le plus fidèle bras droit de Reynders. Aux députés MR qui criaient contre moi, j'ai répondu : ne soyez pas jaloux, des responsables CD&V et Open VLD travaillent aussi pour AvH.

Le président de la Chambre a tenté de me faire taire. Selon lui, on ne peut pas citer ainsi des personnes. Ah bon ? Comme député, je suis chargé de contrôler le gouvernement et je ne pourrais pas citer le nom d'un ministre qui accumulent les conflits d'intérêts depuis 1999 ? J'ai conclu : « Parce que ce gouvernement est le gouvernement des riches, il est aussi le gouvernement des riches fraudeurs. »

 

Sur la page de David Pestieau - le 9 novembre 2017

Devinette: quel est le lien entre Francken, les Paradise Papers et le milliardaire français Bernard Arnault?
Vous vous souvenez quand Bernard Arnault, la première fortune française, s'était exilé en 2012 en Belgique pour échapper à l'impôt (pour bénéficier du régime très favorable des donations)? Il avait été accueilli à bras ouverts par Reynders, Armand De Decker et... même Théo Francken. Celui-ci avait déclaré le 9 septembre 2012: "Laissez venir ces Français. Arnault, dès qu'il sera Belge, aura plus envie d'investir dans la 'petite Belgique' " (http://www.rtl.be/…/bernard-arnault-laissez-venir-ces-franc…)
Car dans la logique de ces partis pro-riches, on doit accueillir un exilé fiscal milliardaire même s'il vole l'impôt mais pas un pauvre réfugié politique qui fuit la misère et l'oppression.
Mais voyez-vous Arnault aime les voyages et l'exil. Il est épinglé dans les Paradise Papers où il a, outre la Belgique, fréquenté 6 paradis fiscaux: sa propriété londonienne aurait été achetée par une société établie à Jersey, un yacht de 101 mètres (avec héliport) via une société maltaise, un précédent navire immatriculé sur les îles Caïmans, un autre bateau possédé par une société établie sur l'île de Man, etc.
À chaque paradis fiscal sa spécialité, et toujours une optimisation fiscale à la clé : pas d'impôt à payer sur les plus-values, une absence ou une réduction de la TVA, le contournement de l'obligation de déclarations d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) quand une société-écran est déclarée propriétaire à la place du particulier.
C'est à cause de la cupidité de tels capitalistes que nos gouvernements font payer pensionnés, malades, travailleurs du prix de l'austérité. C'est ces milliardaires qu'il faudrait poursuivre plutôt que refouler les réfugiés, les laissant mourir dans la Méditerranée 

Sur la page de Raoul HEDEBOUW ce 8 novembre 2017

Breaking News ! : des révélations sur des révélations qui impliquent Didier Reynders... LE PTB demande que la séance plénière de la Chambre, ce jeudi 9 novembre, débute par un débat d'actualité sur cette question avec la présence du Premier ministre, du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et du ministre des FINANCES.

Les révélations du Soir sur l'implication de l’État belge dans les Paradise Papers (une société d'Etat investit aux îles Vierges) sont gravissimes. Marco Van Hees, spécialiste fiscalité PTB et député y apporte un complément crucial: "La société privée Rent-A-Port (qui co-détient, avec la société publique SBI, la société off-shore incriminée) est une filiale du groupe AvH dont est administratrice la cheffe de cabinet du ministre Reynders, Alexia Bertrand.
De plus, la société publique SBI (Société belge d'investissement international) est présidée par Jean-Claude Fontinoy, fidèle bras droit de Reynders. Et le conseil d'administration compte également Koen Van Loo, ancien chef de cabinet de Reynders. Le rôle du vice-Premier Didier Reynders semble donc central dans cette affaire.
J'avais déjà interrogé le ministre Reynders et le Premier ministre Michel sur l'usage des paradis fiscaux par le groupe Ackermans & van Haaren et par les sociétés de la famille Bertrand contrôlant ce groupe. Je n'avais obtenu alors aucune réponse concrète. Aujourd'hui qu'il apparaît que l'État belge est également impliqué dans les paradis fiscaux, en conjonction avec le groupe de la famille Bertrand, ils ne doivent plus pouvoir se dérober. Par ailleurs, l'implication du n°1 du SPF Finances, qui ne pouvait pas ne pas être au courant du recours à une société située dans un pays appartenant à la liste belge des paradis fiscaux, est également très interpellante. 
Pour ces raisons, le PTB demande que la séance plénière de la Chambre, ce jeudi 9 novembre, débute par un débat d'actualité sur cette question avec la présence du Premier ministre, du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et du ministre des Finances Johan Van Overtveldt." 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/11/2017