44104959 10213945611809027 3537574552362024960 n

Seraing la Rouge

Sur la page de Damien Robert du 19 novembre 2017

Alain Mathot et Bart De Wever fêtent l’anniversaire d’une figure du mouvement nationaliste flamand dans un des restaurants les plus huppés d'Anvers...

C’est toujours mieux de le savoir et de comprendre pourquoi…

(1) C’était le 20 octobre. Vous ne vous souvenez probablement pas de ce que vous faisiez. C’était un vendredi. Mais le bourgmestre de Seraing s’en souvient bien. Ce jour-là, il a passé l’après-midi avec le gratin des politiciens nationalistes flamands pour fêter l’anniversaire d’un de ses amis.

(2) Qui est cet ami ? C’est Erik Van Der Paal. C’est le fils d’un fondateur de la Volksunie. Le parti historique du mouvement nationaliste flamand.

(3) Erik Van Der Paal travaille pour la société Land Invest Group.

(4) C’est quoi Land Invest Group ? C’est une filiale d’Ogeo Fund.

(5) C’est quoi Ogeo Fund ? C’est le fonds de pension des travailleurs de la Province de Liège, de Publifin, de la Ville de Seraing, des pompiers de la zone de Liège et de l’intercommunale liégeoise du démergement.

(6) Quel est le lien avec Land Invest Group ? Ogeo Fund a créé cette filiale pour se lancer officiellement dans l’immobilier.

(7) Que fait Land Invest Group ? On ne sait évidemment pas tout. Ce que l’on sait, c’est qu’ils ont investi dans une banque flamande (Optima) qui a fait une faillite frauduleuse et qui est soupçonnée de blanchiment d’argent. Mais Land Invest Group investit aussi directement dans l’immobilier. Elle investit notamment dans un énorme projet immobilier au Canada, avec plusieurs centaines de maisons de standing autour d’un golf de 18 trous, au bord de l’océan. Ce projet est dirigé par marc Beyens, un ami de Stéphane Moreau qui dirige aussi la société qui représente les investisseurs « privés » qui financent le projet Cristal Parc à Seraing. Mais Land Invest Group investit aussi dans de nombreux projets immobiliers à Anvers. Il faut rajouter pour être complet que la légalité de plusieurs de ces projets est d’ailleurs souvent mise en doute par des journalistes flamands…

(8) Qui dirige Land Invest Group ? On trouve dans le conseil d’administration de cette société deux millionnaires hollandais qui ont une réputation sulfureuse dans leur pays. Mais on retrouve aussi notamment l’ancien directeur général de la Ville de Seraing qui y siège au nom de sa société privée…
(9) Il faut aussi savoir qu’Erik Van der Paal a remplacé dans land Invest Group le fils de l’ancien fondateur du Vlaams Blok, Joeri Dillen.

(10) Du beau monde quoi.

(11) D’ailleurs, lors de l’anniversaire d’Erik Van der Paal, il n’y a pas que Bart De Wever et Alain Mathot qui y ont assisté. Il y avait aussi quatre échevins NVA de la Ville d’Anvers, Luc Joris, un montois du PS (ancien dirigeant de la Société Régional d’Investissement wallonne) inculpé dans plusieurs dossiers, un proche collaborateur de Didier Reynders…

(12) Des représentants du nationalisme flamand ou du régionalisme wallon qui discutent entre amis autour d’une bonne table pour pouvoir dépenser l’argent public dans des projets de prestige… Leur nationalisme n’aura jamais plus la même saveur…

(13) Tout ça pour ça ? Ben non… Vous vous rappelez sûrement la non levée d’immunité parlementaire du député bourgmestre de Seraing, qui avait été soutenu par la NVA et les libéraux au parlement, pour qu’il échappe au procès Intradel, où il était soupçonné d’avoir touché pour près d’1 million € de dessous de table ?

(14) Ce 20 octobre à Anvers, on sait qui était au bord de la table. Et on sait que ce sont ceux qui ont défendu la nobn levée d’immunité du bourgmestre de Seraing au parlement. Mais on ne sait pas ce qu’ils ont mangé.

Si vous lisez ça avant de vous mettre à table, bon appétit !

 

PS : Si vous voulez en savoir plus sur la vision du PTB sur la corruption, lisez ce dossier. https://ptb.be/…/la-corruption-en-politique-et-si-c-etait-p…

Ajouter un commentaire