44104959 10213945611809027 3537574552362024960 n

Le billet d'humeur de Jacques Chevalier

PTB OUPEYE : 2174 fois... MERCI ! Publié sur mon journal FaceBook, le 15 octobre 2018

44118690 10213945572768051 7262089858384920576 n

2174 c’est le nombre de citoyens de ma commune qui ont voté en chapeau de liste et par préférence pour les candidats du PTB d’Oupeye. Des gens de toutes les anciennes communes puisqu’aux dépouillements les constantes le prouvaient dès le 3ème bureau dépouillé

Pourtant le PTB ne pouvait pas compter sur un large soutien populaire comme le PS et les autres partis installés de longue date à en croire par les quantités de panneaux les vantant aux fenêtre et dans les jardins privés. Les seules affiches du PTB on les voyait sue les panneaux officiels et même pas d’affiche PTB pour le scrutin provincial. Très peu d’affiches aux fenêtres, je ne crois pas me tromper en affirmant qu’à Houtain-Saint-Siméon il n’y en avait qu’à la fenêtre à rue de chez moi, au presbytère. Quand je vois aussi le déluge de pubs pour certains candidats du PS, y compris en première page de la Meuse, tout cela laissait croire à un flop du PTB… et bien non !

Voici donc les 3 candidats PTB d’Oupeye ELUS ! On le savait déjà à la moitié des dépouillements, encore un peu ce parti aurait pu décrocher un quatrième strapontin mais aurait du ‘perdre” ces voix puisque n’ayant plus de cartouches en réserve.

C’est d’ailleurs cela qui pose problème, autant on peut se réjouir de cette magnifique victoire, autant on doit se dire que ce sera duraille pours ces trois “jeunes” en politique d’exercer leurs mandat durant les 6 années qui viennent (et probablement au moins un conseiller au CPAS, élu indirect) car ils n’ont pas de suppléant(e)s du fait d’avoir aligné trop peu de gens sur la liste. Donc pour Laure, Kévin et David : interdiction d’aller s’installer hors d’Oupeye, interdiction de démissionner de son mandat, et interdiction d’être en incapacité d’exercer… donc de mourir, ce qu’on ne leur souhaite pas.

Bon, si on en croit le torchon liégeois, à Oupeye, le PS va reconduire son système de pouvoir avec le CDH, alors que mathématiquement une alliance de gauche était possible (PS + PTB), c’est évidement un choix sécurisant pour les socialistes mais pour la population c’est décevant. Faut dire que les Ecolos encaissent mal leur alliance électorale avec les libéraux, un gros flop cumulé. Dans un sens c’est peut-être mieux pour le PTB de ne pas, en plus, devenir échevin(e)s ou un autre poste avec si peu d’expérience de terrain.

C’est marrant quand on y pense, durant des mois le PS a clamé haut et fort que le PTB ne voulait pas aller au pouvoir, condamnant son manque d’intérêt pour la gestion publique, sur base de quelques articles colportés par les médias racontant cela sans la raison des déclarations des porte-paroles du parti en mai 2018 : bien sûr que le PTB ne voulait pas entrer dans des majorités avec des partis de droite ou avec des socialistes pratiquant une politique de droite et ne voulant rien y changer. Et puis, car cette question revenait sans cesse sur le tapis et que le message des médias (et du PS) passait bien (aussi pour dissiper un peu Publifin et autres scandales) Raoul et les autres ont commencé à dire, en septembre, qu’ils étaient aussi candidats au pouvoir AVEC LES MEMES CONDITIONS, et ce dimanche partout où le PS se prend une déculottée et où le PTB peut être, mathématiquement au pouvoir, il est encore diabolisé. Le PS n’entend pas discuter en région liégeoise avec le PTB malgré ses victoires, il s’unira avec “sa” gauche qui lui convient, et le CDH d’être cette force d’appoint avec un soupçon d’écologie. C’est se foutre de l’électeur !

Enfin il semble qu’en région Bruxelloise le PS ne joue pas dans la même pièce qu’en Wallonie, je ne sais pas à cette heure ce qu’il en est des alliances possibles avec le PTB dans des communes de la capitale, là ou le PTB a cartonné aussi, j’ai trouvé hier que la tête de liste PS de Molenbeek avait des “couilles” à la différence des portes-voix Demeyer, Magnette et plus près le camarade Fillot qui a fait un très bon score à Oupeye en battant en interne cet ancien bourgmestre arrogant et imbu de sa personnalité, ce qui, en soi, ne me déplait pas.

Revenons à nos oignons, à Oupeye, à la victoire du PTB.

Même dans l’opposition cela permettra durant les 6 ans qui viennent au PTB d’élargir sa base, de prendre des contacts avec d’autres composantes et citoyens de gauche, y compris au sein du PS, d’Ecolo et des gens qui soutiennent le parti sans en être membres. Toutes les expériences doivent être mises au service des 3 nouveaux élus, en cela je m’y engage en tant que citoyen, comme je l’ai fait depuis plus d’un an via mon site personnel http://www.vivaptb.be , j’ai plusieurs personnes, non membres du PTB qui ont voté dimanche pour le PTB et qui sont disposé(e)s à passer un coup de main également, encore faut-il que le PTB ne se replie pas sur lui-même et accepte que des non-membres lui viennent en aide.

Jacques Chevalier, citoyen d’Oupeye. 15 octobre 2018.

PS (Post Scriptum) : Dans un peu plus de huit mois tout le monde retourne aux urnes pour les fédérales et régionales (et européennes). Il nous faut aussi et surtout bâtir avec le PTB une force de gauche radicale unie, pas de dispersion de voix, pour cela je lance l’idée plus largement qu’à Oupeye de GO pour Gauche Ouverte, un sigle générique avec après, les sigles des partis qui s’engageront dans cette liste de gauche radicale. Faut se grouiller de mettre çà en route, j’ai besoin de gens pour soutenir avec moi cette démarche.

 

Vivement lundi ! (écrit d'abord sur VivaPTB.be le 10 octobre 2018)

Oui ! Parce que ces élections communales et provinciales ont le don de me casser les pieds, d'un côté je me réjouis des bons scores que devrait obtenir le PTB, de l'autre j'ai peur de le voir se planter et crever en rase campagne, au propre comme au figuré.

Beaucoup de militant(e)s de base du PTB m'ont répondu sur Facebook j'ai eu des contacts avec deux des trois candidats d'Oupeye, des contacts chaleureux compensant le silence d'autres et d'autres aux échelons supérieurs de ce parti. Certains militants de base ont aussi apprécié mon site VivaPTB et m'ont fait le plaisir de m'en dire leurs avis, me questionnant aussi pour certains sujets.

Cette campagne m'a permis de faire (mieux) connaissance avec des personnes qui furent militant(e)s du PTB et qui l'ont quitté, de quelques-uns aussi, toujours dedans, partisan(ne)s de plus d'ouverture notamment en vue des législatives, régionales et européennes du printemps prochain.

L'immense majorité de ces militants de base, de ces candidats d'un peu partout, y compris en Flandre, ce sont des gens sympathiques, ouverts aux autres et je suis très content de les avoir en amis virtuels, j'aimerais, avec un peu plus de moyens, et une meilleure santé surtout aller à leur rencontre dans les événements qu'ils organisent et/ou soutiennent chez eux.

Cette campagne a aussi provoqué chez moi et mes proches de la colère, un sentiment, vécu, de mise à l'écart alors qu'un parti ce sont d'abord les électeurs, les non-membres qui portent le parti à avoir plus d'impact, y compris dans les conseils communaux, les conseils de CPAS, ces institutions de base les plus proches de la population. Mis à l'écart, peu écoutés, ni même entendus, rejetés pour des aides bénévoles parce que pas membres. Cela nous l'a foutu mal.

D'accord je suis casse-pieds, j'écris trop mon avis, je refuse d'être un mouton, sauf s'il est noir. Je m'exprime librement alors que si j'étais membre je ne pourrais exprimer mon avis que dans le cercle fermé d'une réunion de section aver des conditions selon les statuts du parti. Non merci, j'ai été tenu à cette discipline de parti trop d'années dans mes diverses militances, là j'ai ce mois 65 ans, je m'estime un électron libre avec mes amis choisis et mes ennemis, par moi, désignés.

Je me demande si je ne vais pas tenter de lancer un parti pour les prochaines élections et de me servir de ce site en jouant sur ses inititiales du style : Viens Ici Vivre Autrement Presque Très Bien, ce serait joli, non et puis comme j'annonce un truc pas parfait ça peut intéresser des gens à y participer sans devoir acheter un "clef sur porte".

Rien que cette dernière idée va encore me valoir les foudres de certain(e)s, les rires moqueurs d'autres, et pourtant je suis convaincu que des ami(e)s pourraient être intéressé(e)s, j'attends le 15 octobre pour envisager la suite du site précité et mon avenir en tant qu'homme (intéréressé par la) politique. Mais il est déjà permis de faire des commentaires...

Jacques Chevalier, sur vivaptb.be le 10 octobre 2018

Sur Facebook le 4 octobre 2018

43100316 10213866454070133 8834275380253687808 n

EXCLUSIF !
Alliance de gauche à Oupeye !
Ce panneau est photographié par un des candidats du PS d'Oupeye.
Ce qui ressemble à une Fake New pourrait se traduire au soir du 14 octobre dans une nouvelle majorité dans la commune du Trilogiport et du Vin de Liège (pour oublier le Trilogiport).
C'est vrai que c'est la seule alliance de gauche possible depuis que les Ecolos ont décidé de convoler avec le MR.
Une belle proportion, 4/5 pour le PS et 1/5 pour le PTB.
Chacun sait à Oupeye que le PTB avec ses 3 candidats va cartonner de Vivegnis à Houtain-Saint-Siméon... justement : ces trois élus cela donne 1/5ème du gâteau d'une majorité de gauche avec des douze apôtres du PS (mais qui est Judas ?).
A 15 sur 29 voila une belle majorité, un peu courte certes.
On vérifiera cela le 14 octobre au sortir des bureaux de dépouillement !
Cela fait du bien un jour sans gerber ! Merci la Gauche à Oupeye

Publié sur le groupe Fédération des Résistances et sur mon journal Facebook le dimanche 23 septembre 2018

Ceux qui me connaissent savent que je peux être chiant quand je m'y mets… On sait aussi que j'en ai gros sur la patate de l'échec dès 2014 de l'expérience PTB-GO ce qui ne m'empêche pas de soutenir le PTB en vue des prochaines élections. J'ai même créé un site (VivaPTB) pour exprimer mon soutien critique à ce parti dont je ne suis pas membre même si je le soutiens aussi financièrement plus qu'un simple membre.
En faisant cela je garde ma liberté de penser et ne suis pas tributaire des statuts contraignants de ce parti. Je milite activement depuis quelques mois en soutien à la section d'Oupeye du PTB, J'ai quelques affiches à coller, j'en ai d'ailleurs sur la fenêtre à rue de ma maison, je fais du toutes boites dans mon quartier de Houtain Saint Siméon, j'ai d'ailleurs contribué, comme ma compagne, au programme local de la section Oupeyenne du parti, j'ai proposé ma candidature et celle de deux autres personnes proches non membres du PTB mais électrices pour être témoins du PTB aux bureaux de dépouillement le 14 octobre PM… C'est un gros engagement par rapport à nombre de gens qui se proclament militants du PTB.
Parfois je mets mon nez là où il ne devrait pas aller respirer, et c'est souvent par accident que je découvre des choses qui ne me plaisent pas.
Cette semaine Facebook m'a suggéré de devenir ami avec l'ancien juge, ancien membre du PTB, qui a hébergé Michèle Martin, la femme de Dutroux et tenu des propos inqualifiables à l'égard des parents des petites filles abusées qu'ils ont tuées en les laissant crever de faim. Moi c'est "niet !" à cette amitié mais en regardant de plus près j'ai remarqué qu'une septantaine de mes amis étaient amis FB avec ce juge, dont plusieurs cadres du PTB dont mon ami et camarade Raoul Hedebouw et, dans un post sur mon journal FB personnel j'ai cité cette info en y ajoutant deux autres noms connus du PTB, en fait j'aurais pu en citer une douzaine. Je me suis étonné de voir certains de ces camarades du PTB être en même temps amis avec Gino Russo et rappelé quelques articles et interviews de ces responsables sur l'exclusion du juge. Etonnant quand on sait que ce juge a dit qu'il hébergerait tout autant Adolf Hitler, s'il vivait encore ou Dutroux quand il serait libéré. De la provoc' certes. Et voila que le lendemain, à l'occasion du dépôt d'un autre post sur ma page je tape le nom de Raoul, d'habitude le robot me met en bleu le nom complet, là le lien ne se fait pas… Je regarde alors dans ma liste d'amis et Raoul n'y est plus. 
Sans tambour ni trompettes, en silence Raoul m'a sorti de ses amis Facebook (enfin quand je dis Raoul, je ne sais pas si c'est vraiment lui ou bien le staff informatique qui gère les comptes facebook des cadres du PTB qui n'ont, évidemment, pas le temps de s'occuper de la gestion de ces réseaux).
Bon, cela ne changera pas mon programme de soutien au PTB pour les élections, mon site continuera d'informer tout qui veut s'intéresser au PTB, ses listes, ses actions, son programme, ses programmes locaux, je continuerai de mettre en exergue les discours et publications de Raoul et des autres. Mais cela me la fout mal quand même.
Et, si ma mise à l'écart par Raoul est justifiée par ma critique au sujet de l'amitié FB avec le juge précité, là çà me va d'autant plus mal. Dans des cas pareils on choisit son camp et on en tire des conclusions éthiques et crédibles, même si ce juge peut encore "servir" les desseins du parti ou de certains de ses cadres.
Personnellement par respect pour les parents des enfants victime de Dutroux et Martin, et particulièrement pour Carine et Gino, j'exige du PTB qu'il clarifie sa position publiquement. Je peux aussi dire que ces "amitiés" ont très fort choqué dans mon entourage, dont les quelques personnes qui ont signé les listes de parrainage du PTB pour présenter la liste à Oupeye. Ces personnes, à commencer par ma compagne, sont proches de remettre en question leur intention de voter PTB le 14 octobre.
Jacques Chevalier, co-fondateur de la FdR
citoyen résistant non parti-carté.

D'étranges amitiés Facebook...

Publié sur ma page Facebook ce 19 septembre 2018 :

Il y a de ces choses bizarres du ce réseau social, ce soir FB me propose d'être ami avec Christian Panier, ce juge qui a hébergé la femme de Dutroux et qui a émis quelques considérations à la limites insultantes pour, entre autres, un de mes amis de longue date et de FB : Gino Russo
En regardant qui sont les amis de Panier je remarque que lui et moi comptons 77 amis en commun (pour info parmi nos amis à Gino et moi il y en 433).
Là où j'ai du mal à comprendre c'est de voir que Gino a beaucoup d'amis au PTB qui a exclu Panier pour cotisations impayées et commentaires déplacés vis à vis des parents des petites filles, très bien de la part de ces nombreux militants souvent de base de ce parti, par contre quelle surprise de voir que certains amis de Gino sont aussi amis de Panier, c'est le cas de Raoul Hedebouw, Marco Van Hees, Damien Robert pour ne citer que trois responsables de haut niveau du PTB. (il y en a d'autres).
Là ,j'aimerais qu'on m'explique, je suppose que c'est de la géopolitique ou alors c'est un stuut et les équipes qui gèrent les profils de certains militants pétébistes très occupés ne sont pas au courant de la vie de leur parti.

 

Non publiée par contre sur FB une liste un peu plus longue d'amis de Panier, militants du PTB :

Benjamin et David PESTIEAU, Germain MUGEMANGANGO, Laura Léon Fanjul (épouse de R. Hedebouw), Michel VERBAUWHEDE, Sofie MERCKX, Nadia MOSCUFFO, Thierry WARMOES.

 

L'énigme Carolo...

Ainsi donc le sort en est jeté, les listes sont déposées pour les communales et les provinciales et dans le Hainaut il semble que le PTB ait réduit ses ambitions électorales à la ville de Charleroi, à La Louvière, Mons et Tournai alors qu'ayant des sections fortes et dynamiques à Châtelet, Courcelles, Pont-à-Celles et Fleurus il n'y a pas eu de listes déposées.

C'est très con !

En fait en région Carolo il y avait suffisamment de gens de divers partis de la gauche radicale pour construire avec le PTB des listes qui auraient pu ramasser beaucoup de voix mais la direction provinciale du Hainaut, une des plus sectaires du PTB - à première vue - voulait des candidats sûrs, membres et cotisants du parti, pas des étoiles filantes... Peut-être le PTB va-t-il mettre toute la gomme pour sa liste provinciale ? On va voir dans les prochains jours comment cela se passera. J'ai des doutes. De quand datent les décisions de ne pas présenter des listes PTB dans les communes ouvrières précitées ? J'ai tendance à croire que tout s'est passé juste avant le dépôt des listes, les électeurs potentiels du PTB dans ces communes vont-ils se contenter d'un vote prvincial ? Ne vont-ils pas, par dépit ou par défaut, voter PS ou Ecolo voire pire pour des listes d'extrême droite ?

J'ai posé la question de savoir pourquoi ne pas présenter de listes dans ces communes à Sofie Merckx et Germain Mukemagango via ma page Facebook ce midi, j'espère avoir des réponses au plus vite.

Jacques Chevalier, 15 septembre 2018

PTB+ même là où il n'y a que des candidats du PTB !

PTB+ une réalité administrative à Liège pour les communales et les provinciales de 2018

C'est nouveau, ça vient de sortir et c'est encore une découverte de l'emmerdeur de serrvice, l'abominable Jacques Chevalier le grand explorateur !

On ne sait pourquoi le PTB a invité ses sections qui présentent une liste, ce denier WE (vendredi 17 août au soir), à faire renter les formulaires administratifs de la région Wallonne de présentation des listes par un certain nombre d'électeurs. Dans ma commune à Oupeye où le PTB avec ses 70 membres présentera une liste de 3 candidats (une femme et deux hommes), il fallait légalement 100 signatures d'électeurs de la commune, 120 pour être plus sûrs et 140 au total pour en recommencer des mal faites...

Fort logiquement Jacques Chevalier a demandé quelques formulaires pour, dimanche soir, en rendre huit complétés par des personnes autour de lui ayant l'intention de voter PTB sans en être mmbres. Il a donc reçu les formulaires et en complétant le sien, il a sursauté, en effet, cet acte officiel présentait les candidats sous le sigle PTB+ et non PTB. Ce qui lui sembla fort étrange étant donné tout ce qui avait été dit sur la "pureté PTB des candidats" et qu'il n'était pas question pour le PTB de s'associer avec personne, aucun parti.

Alors il saisit son ordinateur et messenger pour en avertir un de ces amis du PTB d'Oupeye, étonné aussi le cama qui téléphona derechef à ses responsables directs qui ne semblaient pas au courant puis à la direction provincilae où il lui fut bien confimé ue c'était bien PTB+ vu qu'il y aurait sur les listes PTB quelques candidats du PC (Parti Communiste) comme en 2012 !

Là Jacques Chevalier se mit en quête de plus d'info auprès de ses amis communistes dont aucun, sur Facebook, ne parlait de la chose ni d'un quelconque accord avec le PTB pour 2018, et rien non plus sur le site officiel du PC pourtant peu avare en résolutions de son dernier congrès de juin 2018. Et le Secrétaire Politique de la Fédération liégeoise du PC me dit que PTB+ c'est bien exact, il y aura des communistes PC sur les listes PTB, que c'est la suite logique du chemin commun initié en 2012. Dont acte !

En fait il devrait y avoir quelques rares PC sur les listes PTB de Seraing, Liège et Herstal, là où on n'a pas besoin de signatures pour valider les listes puisque deux élus peuvent les présenter. Donc à Oupeye on a présenté une liste PTB+ sans communiste dessus, est-ce bien sérieux ?

 

Le PTB... La courbe descendante !

Loin de moi l'idée de dénigrer à trois mois du scrutin le parti pour lequel je continue d'appeler mes amis à voter.

Un simple constat, celui implacable des sondages (qui se raréfient - comme c'est curieux - depuis quelques mois). Le PTB y a progressé de manière fulgurante, essentiellement au détriment du PS en Wallonie et à Bruxelles, c'était très inquiétant pour le Parti Socialiste et nombreux furent leurs militants à écoper l'eau qui prenait de toutes parts à l'assaut de la coque du vieux rafiot, tant et si bien que le PS a remonté la pente sauf à Seraing où les aventures du fiston de Guy continuent de gangréner les assises du parti presqu'unique depuis un siècle.

Le PTB a bénéficié de sondages globaux, sur la perspective des élections législatives du style "si on votait maintenant combien de députés se joindraient à Raoul et Marco au Parlement ?", mais le stuut est que le 14 octobre ce sont les communales et les provinciales et si le PTB est bien organisé au niveau fédéral il l'est moins au niveau local et ne sera pas en mesure de présenter des listes partout, loin de là ! Pas en mesure de présenter des listes complètes non plus dans la plupart des "nouvelles" communes où le parti sera présent.

Là, je l'ai déjà dit, c'est le fruit pourri d'une erreur de jugement des stratèges du PTB, ils auraient du continuer la démarche d'ouverture au lieu d'en profiter en 2014 puis jeter le GO aux poubelles de l'Histoire. Résultat l'extrême gauche, et même le PC à quelques endroits, n'appellent plus à soutenir le PTB, pire encore, un peu partout des listes alternatives, citoyennes ou d'alliances, avec les écolos notamment, vont mordre sur l'électorat escompté du PTB.

L'effet Raoul s'étiole petit à petit, cela se voit rien que par la presse, fini le temps où les journalistes venaient dans les couloirs du parlement filmer l'avis de Raoul surtout, l'invitaient sur les plateaux TV y compris pour des jeux, en Flandre, l'heure de grâce n'a eu qu'un temps, peu à peu on va voir revenir les vieilles rengaines de l'anti-communiste primaire, la Corée du Nord, et même les démissions de militants du Parti s'en allant vers des partis leur promettant plus dans la gamelle, même... je suis sûr qu'on va ressortir l'histoire des timbres du Parlement Wallon pour saper le leader du PTB de Verviers, qui - soiit dit en passant - est vraiment un type bien.

Le PTB est à peu près sûr de monter fort à Seraing, ce l'est moins à Liège et Herstal et encore moins dans les autres communes, dont la mienne à Oupeye où on ne voit plus les militants qui se raréfient dans l'action, qui présenteront une liste incomplète avec des braves gens sympas dessus, je voterai pour eux mais je ne m'attend pas à une percée, j'espère me tromper. De toutes façons du fait qu'il ne sera pas présent partout, les électeurs potentiels de Juprelle (la commune à côté de chez moi, ou Bassenge)... là les gens qui ont voté PTB, ils étaient nombreux, la plupart travailleurs des secteurs de pointe entretenus par le PTB, ces gens-là ne voteront pas PTB, le feront-ils pour la Province ? Rien n'est moins sûr. Comment le PTB va-il-faire savoir à ses électeurs potentiels là où il n'a pas de section présentant une liste que le PTB existe quand même au niveau provincial.

Quand les médias établiront le soir des élections leurs tableaux de taux de progression/perte et qu'ils les baseront sur les élections de 2014 on risque déjà d'avoir de mauvaises surprises, idem par rapport aux sondages et idem dans la répartition escomptée des sièges aux législatives de 19 par rapport aux scores de 2018. les médias s'y entendent pour mélanger les pommes et les poires, en oubliant les dates et les dimensions des pots de sirop !

On ne refait pas en trois mois ce qu'on a pas voulu faire depuis avant même les élections de 2014, je suis un peu, que dis-je : beaucoup, déçu par la stratégie du PTB qui va se planter et tromper ses membres de base. Voila pourquoi j'ai toujours refusé d'y adhérer même si je continue, y compris financièrement (10 euros par mois, ce qui est plus que la coti de base des membres qui reçoivent en prime Solidaire, le journal du PTB). Le site que j'ai monté (Viva PTB) compte une dizaine de membres dont 5 proches du PTB, 2 du PC et le reste de citoyen(ne)s, je ne sais pas si je vais le maintenir jusqu'au législatives de 2019, c'est aussi une question financière, c'est moi qui le paye, c'est aussi un peu ma liberté d'action et d'écriture, c'est plus facile quand on a du fric derrière soi... Certains se réjouiront de le voir disparaître, je sais. Mais qu'ils ne m'enterrent pas tout de suite, j'ai encore de nombreuses flèches dans mon carquois.

Un billet d'humeur écrit d'abord sur mon site perso puis retransmis en page de garde de Viva PTB et ensuite via Facebook.

Ecrit à Houtain-Saint-Siméon le lundi 16 juillet 2018 vers 10 h du matin.

 

Pourquoi ce billet d'humeur à 4 mois des élections communales ?

Un billet perso que j'adresserai régulièrement à mes amis d'Oupeye et plus largement, membres et militants du PTB engagés ou non dans la bataille électorale des communales ET des provinciales du 14 octobre 2018.

Un billet pour leur dire ce que je pense de la campagne, des choses qu'ils se doivent de ne pas oublier, pour les conseiller aussi et tant qu'il reste un peu de temps pour composer les listes : leur suggérer des ouvertures pour éviter de perdre des centaines de voix, pour éviter des gaspillages de votes, dire aussi ce avec quoi je ne suis pas d'accord.

Le PTB n'est pas un parti d'élites, une force guidée par son programme, son leader, même s'il faut l'attendre parfois près d'une heure trenre pour commencer une activité publique comme si les autres militants locaux ne pouvaient passer leur "grand oral" que devant le grand chef.

Le PTB est le parti des travailleurs qui s'unissent pour en finir radicalement avec le capitalisme, ces travailleurs sont de tous bords politiques, syndicaux, philiosophiques, ils ne sont pas les seuls "bons" car membres du PTB. Unir les travailleurs ce n'est pas les absorber dans la structure d'un parti qui, dans ses statuts laisse peu de marges de manoeuvres à ses cottisants. Je comprends qu'il faille des règles de démocratie interne mais cela ne doit pas devenir un éteignoir.

Ce billet c'est aussi ma marge perso de manoeuvre vis à vis du parti pour lequel je veux voter et appeler d'autres gens à faire comme moi. Quand j'ai lancé le site j'ai reçu un coup de fil de Nadia qui est une de mes amies de longue date mais qui fait partie de l'appareil régional du PTB en plus de son mandat à Herstal. Elle trouvait mon site intéressant et applaudissait à ma gestion technique, mes qualités de webmestre donnaient des idées au PTB, alors elle me proposait de participer à la confection de la page du PTB d'Oupeye via Facebook pour en améliorer sa visibilité. Evidemment, il allait de soi que le site VivaPtb devait fermer et partir aux oubliettes (Poubelles de l'Histoire = référence au Marxisme-Léninisme) et comme je refusais elle me proposa de me rencontrer en terrain neure avec quelques amis du PTB mais j'attends toujours des nouvelles, et je ne vois vraiment pas ce que j'aurais pu apporter aux pages locales du PTB, ce que j'aurais pu y écrire, je pense qu'on m'aurait recadré en me priant d'adhérer au parti et à ses statuts. 

C'est marrant pour être membre du PTB cela revient à 20 euros/an minimum, perso j'en donne sans rien en échange, même pas la gazette du parti, 10 euros par mois par 2 domiciliations (en fait je voulais verser 5 euros par mois et j'ai eu un stuut avec ma carte de crédit et ce sont deux fois 5 euros qui sont allés dans le pense la caissi provinciale du PTB. J'ai l'aissé tomber), j'aide bien pour 20 euros/mois, via un parrainage anonyme du GAMS, une petite fille au Sénégal à ne pas se faire exciser tout en lui permettant d'aller à l'école, je pouvais donc bien aussi aider un petit parti de la gauche radicale.

Voila brossée en quelques lignes la justification de cette nouvelle rubrique qui s'adresse bien évidemment à tout le monde et au petit monde du PTB en particulier. Il y a sous cette page une rubrique pour vos commentaires, je les attends bien volontiers.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 16/10/2018