44104959 10213945611809027 3537574552362024960 n

Qui est Jacques Chevalier ?

Jacques Chevalier est connu comme "le roi des casse-couilles !"

Jacques Chevalier est un peu comme un spectre qui hante la vie politique liégeoise et plus largement belge. Certains ont du mal à le situer sur l'échiquier politique et même là où il milita à fond la caisse durant plus de 30 ans, au Parti Communiste, il compte quelques solides inimitiés compensées par certaines amitiés qui peu à peu, toutes, disparaissent, la faucheuse faisant bien son travail quand ce n'est pas le crabe (ou les deux).

Bon, marre de parler de "lui" alors que c'est bien lui, c'est à dire "moi", Jacques Chevalier, qui pond ce texte ! Il me faudrait peut-être me payer le luxe d'un biographe pour mettre tout cela en musique, de façon certainement plus objective que moi.

Toujours intéressé par la politique, grands-parents résistants (non armés), comme ma famille, triste des morts de Lumumba et JFK sans les connaître, créateur et quasi seul militant du MLB (Mouvement de Libération de la Belgique) vers 66-67 à l'athénée de Chênée...

D'abord militant JC (Jeunesse Communiste) de mon adhésion le 24 janvier 1973 au coeur des luttes conre le projet VDB contre l'armée de métier et mes premières manifs dures, mes premiers coups de matraque et les yeux rougis par les lacrymos des forces de l'ordre (nouveau), adhérant au PC le 1er mai 74, ramassant une baffe d'une vieille militante (Denise Mathurin, certains anciens auront pour elle un souvenir ému) pour avoir chanté l'Internationale passablement saoul.

Des enmerdes à l'armée, en 75, pour avoir diffusé à Siegen des autcollants disant à peu près : "Milicien, toi aussi adhère à la JC !", Viré de mon premier emploi pour avoir réclamé des vêtements de travail, candidat (tête de liste) aux communales en 76 ratant un siège pour 43 voix à Chaudfontaine !

Je suis un de ceux qui, au Parti Communiste signèrent et distribuèrent un 1er Mai un tract appelant notre parti à ne plus présenter de listes et prôner les listes d'union avec d'autres forces progressistes et donc être présents comme communistes sur des listes du PS, d'écologistes et autres groupes, c'était fin du siècle passé. Quelques années auparavant je représentais le PC dans le mouvement "Gauches Unies", dont je fus le trésorier Liégeois jusqu'au moment où ce groupe perdit aux élections auxquelles il n'aurait jamais dû prendre part.

Habitant la Ville de Visé (à Cheratte), depuis 1994 je rejoignis la section locale du PC, là mon ami et camarade Marcel Levaux, ancien Maïeur de Cheratte, ancien député communiste, siégeait encore au Conseil Communal élu sur la liste du PS en tant que militant du PC, en 2000, suite à la prolongation de l'accord avec le PS et le bon résultat de nos candidats je devins Conseiller au CPAS de Visé, dans l'opposition avec 3 membres du PS. Ce fut mon seul mandat qui m'a permis d'être membre, puis président, de la Commission Energie fravaillant de concert avec le service social pour le bien-être des petites gens, au grand dam des sociétés fournisseuses d'énergie et plus largement des libéraux.

Il est vrai que le CPAS j'en connaissais un bout puisqu'y travaillant, du moins à celui de Liège, depuis mars 77, dernier agent entré de la Commission d'Assistance Publique, syndicaliste CGSP j'eus quelques démélés avec les directions syndicales parfois un peu trop aux ordres de certains responsables socialistes. On me surnomma : le "vilain petit canard" (certains disant "conard"), en 1988 j'entrais un Bureau syndical de la CGSP ALR du CPAS et siégéais au Comité de Sécurité et d'Hygiène (devenu SIPPT) où je fis bien "ch..." mon employeur jusque 2011 et ce biesse accident domestique m'éloignant du travail et me prépensionnant en septembre 2013 pour raisons médicales à 59 ans et onze mois !

En mai 2012 j'adhérai au Mouvement de Gauche dirigé par Bernard Wesphael, pas tellement pour lui mais par sympathie pour Jean-Luc Mélenchon dont il semblait que Wesphael était la version belge et son mouvement une espèce de Front de Gauche... En, fait, comme beaucoup de gens je me suis aperçu que Bernard n'équivalait pas à Jean-Luc et que le "Mouvement" de Gauche était avant tout un parti destiné à conserver le siège parlementaire de Bernard en 2014 et prendre avec un quarteron d'arrivistes un max de marroquins laissant en rade un paquet de gens sincères fans de JLM. J'ai eu la joie de me faire exclure du MG au congrès statutaire tenu à la Maison des Huit Heures à Charleroi, je n'y étais pas le seul à me voir refuser l'entrée et - peu à peu - le MG fut secoué par de nombreux soubresauts. La trajectoire privée de son fondateur, via Ostende, allait signer le mot "fin" quelques mois plus tard de ce qui aurait pu être une belle aventure. Un des motifs, non écrits, de mon exclusion "provisoire" était que j'étais suspecté d'être en réalité... militant pout le compte du PTB.

C'est vrai qu'en 2014 j'ai signé l'appel de la Gauche d'Ouverture lancé par le PTB, j'ai voté, dans le Brabant Wallon pour des candidats GO et un ami du PTB, pour les européennes j'ai voté Lamberts (ECOLO), vote utile vu ses positions sur le TSCG, il fallait garantir son siège et même si Aurélie Decoene est sympa et avait fait un bon résultat... toutes ses voix sont allées direct à la poubelle.

Depuis je me dis que même si je ne suis pas toujours d'accord avec les positions du PTB, même si certaines difficultés du passé me restent en travers de la gorge, même si je sais qu'il y a dans ce parti des gens qui ne m'aiment pas, je considère que le vote pour le PTB est vraiment UTILE, j'espère simplement voir se renouveler, mais en mieux, la stratégie de GO mais je lui préfère, comme on peut le lire ailleurs sur mon site, la version PTB+.

Jacques CHEVALIER, 2 novembre 2017, revu le 1 janvier 2018.

 

Ci dessous une photo qui doit dater de 1984 il me semble, Place Saint-Paul à Liège, devinez qui est le Grand Saint !

 

15032757 10208607331235349 4502337074806220694 nEn savoir un peu plus sur moi, cliquez sur mon site perso :

http://www.jak53.be

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/09/2018